// Vous lisez...

presse- revue- zeitungen

Télérama.fr

Lire sur Télérama.fr

Le 18 septembre 2012

Création sonore : une musique à bout de souffle RADIO | Thierry Madiot, tromboniste, donne à entendre son instrument à vent au plus profond de lui-même... Et Arte Radio le capte. Le 18/09/2012 à 09h21 - Mis à jour le 21/09/2012 à 11h02  Carole Lefrançois

C’est une initiation à la musique pour le moins étrange que propose Arte Radio. Une plongée dans le corps d’un tromboniste, au sens propre comme au sens figuré. Cobaye de cette échographie radiophonique, Thierry Madiot évoque son art avec des détails cliniques. L’artiste charge son souffle de la fureur des sons : « en aspirant, on peut se faire mal et décoller la peau des poumons (…) si on met trop de pression on peut se péter des petites veines des lèvres ou certains se font mal au cerveau ». 

Tromboniste musicien, artiste sonore, respirateur… quelle que soit la casquette,« l’existence de Thierry Madiot ne tient qu’à un souffle : le sien est long, puissant et maîtrisé », explique le réalisateur Pascal Mouneyres. Un reportage original et percutant, tant les extraits sonores qui ponctuent ce témoignage paraissent évoquer la respiration d’un de ces monstres mythologiques. L’artiste possède un souffle de titan et en fait la démonstration à travers toutes les palettes expressives de son instrument à vent. 

« Je rêvais d’une musique sans notes… », lâche-t-il comblé. Des mélodies en dialogues permanent avec son corps rompu à cet exercice de style. « Cela bouge tout à l’intérieur (… ) des organes se déplacent », poursuit-il entre deux râles dignes du Minotaure. Un son organique qui ne manque pas d’air.

Voir en ligne : Portrait de Pascal Mouneyres