// Vous lisez...

autres

You are the Listener

Spectaculaires objets-instrumentaux serpentant et parcourant l’espace publique, les longues trompes télescopiques tels des coquillages urbains délivrent à chacun leur univers sonore intérieur. Cette expérience sonore de l’intime est d’abord l’affaire de l’auditeur. Il plonge, tête la première, dans un bain de sons ; les premiers jamais ouïes ?

Cette installation lie deux de mes activités artistiques : celle des « Massages sonores » (proposition adressée au public, intimement et individuellement en évoquant l’écoute par le corps physique et psychique) et celle d’ « I am a Breather » (installation utilisant grande trompes et compresseur d’air dans l’espace dans une forme d’install’action se situant entre la forme-temps concert performance et la forme-temps installation sonore et plastique).

Monumentale bien que légère dans l’espace, elle propose une écoute intime, de l’intérieur : celle du coquillage d’où il est réputé que le son de la mer s’échappe celle de l’écoute intérieure de la mécanique du corps (pression sanguine, respiration...) Par leur longueur les trompes convient des résonances infra basse et en même temps mettent à distance le son perçu tout en l’isolant de l’environnement extérieur. En glissant sa tête entre les deux pavillons, nous sommes immédiatement plongés dans un autre espace qui nous interroge sur notre manière de percevoir le monde qui nous entoure et rends palpable l’univers sonore nous structurant. Cette installation se place du point de vue de l’auditeur qui en est le récepteur actif de cette proposition. Le principe producteur du son n’a que peu de signifiant car simple machine compresseur d’air mis à distance mettant en vibration une baudruche dégonflée contrainte par de simples morceaux de métal posés dessus.

Commentaires